Cinquième mouvement : Riant du ciel et des planètes

Poème d'Eluard :

PREMIERE MARCHE LA VOIX D'UN AUTRE

Riant du ciel et des planètes

La bouche imbibée de confiance

Les sages

Veulent des fils

Et des fils de leurs fils

Jusqu'à périr d'usure

Le temps ne pèse que les fous

L'abîme est seul à verdoyer

Et les sages sont ridicules.

Forme

Ce mouvement comporte trois sections  apparentées. Le compositeur ne prend pas à son compte la séparation en deux sections opérée par le poète, et traite d'un seul tenant l'ensemble du texte. Il groupe également les vers 3 et 4 dans une seule cellule musicale, et dissocie le dernier en isolant le dernier mot (ridicule) :

a Riant du ciel et des planètes

b La bouche imbibée de confiance

c Les sages/veulent des fils

d Et des fils de leurs fils

e Jusqu'à périr d'usure

f Le temps ne pèse que les fous

g L'abîme est seul à verdoyer

h Et les sages sont (h') ridicules.

On obtient l'organisation suivante :

Section 1

a

b

c

d

e

f

g

h

h'

chœur 1

x

 

x

 

x

 

x

 

x

chœur 2

 

x

 

x

 

x

 

x

x

Section 2

a

b

c

d

e

f

g

h

h

chœur 1

x

 

x

 

x

 

x

 

x

chœur 2

 

x

 

x

 

x

 

x

x


Section 3

a

b

c

d

e

f

g

h

h

h'

h'

chœur 1

 

x

 

x

 

x

 

x

 

 

x

chœur 2

x

 

x

 

x

 

x

 

x

x

x

On remarque que :

-         la répartition des cellules entre les deux chœurs est similaire entre les sections 1 et 2, et inversée dans la section 3 ;

-         les conclusions vont en s'amplifiant de section en section, avec dans la section 1 la reprise simple de h' (ridicules) aux deux chœurs, puis dans la section 2 la reprise complète de h aux deux chœurs, et enfin dans la section 3 la reprise complète de h et de h' au second chœur, puis de h' au tutti.

Plan tonal

Le plan tonal fait apparaître un discours où les tonalités atteintes sont généralement voisines du ton principal do # : MI, relatif majeur ; ton homonyme mi ; FA #, ton majorisé de la sous-dominante. Par contre, apparaissent par trois fois des diffusions au demi-ton supérieur : de mi 8 à fa 8 ; de do 8 à do # ; de DO 8 à do #.

Analyse harmonique détaillée

Section 1

Cellules a 1, b 1 et c 1 : Riant du ciel et des planètes/La bouche imbibée de confiance/Les sages veulent des fils

Leur discours très tonal ( sixte napolitaine, ton relatif, etc.) n'appelle pas de remarque particulière :

Cellule a 1 : Riant du ciel et des planètes

Cellule b 1 : La bouche imbibée de confiance

Cellule c 1 : Les sages veulent des fils

Cellule d 1 : Et des fils de leurs fils

Le degré de la dominante est entendu en extension harmonique stricte, avec équivalent-quinte do # :

Cellule e 1 : Jusqu'à périr d'usure

L'accord de dominante est le même que précédemment, avec mode mineur mélodique ascendant, en mouvement descendant.

Cellule f 1 : Le temps ne pèse que les fous

On passe en FA # , inflexion vers la sous-dominante, par sa propre dominante.

Cellule g 1 : L'abîme est seul à verdoyer

On retourne à la tonalité principale de do #, avec un accord de dominante à équivalents-quinte :

Cellules h 1 et h' 1 : Et les sages sont ridicules/ridicules

On constate que la première cellule (h 1) est la duplication stricte, au texte près, de la cellule c 1 (Les sages veulent des fils), et chantée par le chœur 2. La similarité musicale s'applique à la reprise des mots les sages. La deuxième cellule (h' 1) est chantée par le tutti.

Remarquons le traitement du texte aux voix d'accompagnement : sont ri - ri dicules.

Section 2

Cellules a 2 et b 2 : Riant du ciel et des planètes/La bouche imbibée de confiance

Elles sont la duplication des cellules a 1 et a 2, stricte en ce qui concerne les notes, et ne différant que par la présence des accents dans les cellules de la section A 1, absents en A 2.

Cellule c 2 : Les sages veulent des fils

Au changement d'armature, on passe à la tonalité de mi, ton homonyme du ton relatif, dans un discours fonctionnel simple.

Cellules d 2 et e 2 : Et de fils de leurs fils/Jusqu’à mourir d’usure

 

Par diffusion, un demi-ton plus haut : fa 8, et dans un dispositif différent, on a les mêmes fonctions qu'à la cellule précédente.

Cellules f 2 et g 2 : Le temps ne pèse que les fous/l’abîme est seul à verdoyer

 

Le parcours tonal de ces deux cellules maintient globalement FA/fa, avec tonalités intermédiaires LA $, ton relatif majeur de fa, lui -même amené par sa propre dominante MI $.


Cellules h 2a et h 2b : Et les sages sont ridicules

La deuxième cellule, h 2b, est la duplication harmonique de la précédente (h 2 a), un demi-ton plus haut, et dans un dispositif légèrement différent :

Cela permet de revenir au ton principal de do #, sur sa dominante, pour conclure cette deuxième section 2.

Section 3

Cellules a 3, b 3 et c 3 : Riant du ciel et des planètes/La bouche imbibée de confiance/Les sages veulent des fils

Elles sont la duplication des cellules a1, b 1 et c 1, avec une organisation différente des voix.

Cellules d 3 et e 3 : Et des fils de leurs fils/Jusqu’à périr d’usure

 

Le discours reste très tonal ; les si # et la # de la mesure 29 renvoient au mode mélodique ascendant de do #.

Cellules f 3 et g 3 : Le temps ne pèse que les fous/L’abîme est seul à verdoyer

 

Observons le traitement curieux du texte des voix d'accompagnement : l'a - pèse que les fous.

Cellule h 3a : Et les sages sont ridicules

On retrouve, comme dans la section 1, le corollaire de la cellule c 3, donc de c 1, toujours dans une écriture légèrement variée.

Cellule h 3b : Et les sages sont ridicules

Elle en est la duplication stricte, avec changement de chœur.

Cellules h' 3a et h' 3b : ridicules/ridicules

Comme aux cellules h 2a et h 2b, on monte d'un demi-ton dans les tonalités ; pour les premiers, do8 et do #, ici DO8 et do #. Et alors que pour h 2a et h 2b, il s'agissait globalement d'un glissement chromatique des voix, ici, deux facteurs sont prépondérants :

- la logique de triton mélodique qui apparaît dans les deux voix du contrepoint implicite des soprani-ténors (arpégé aux premières), et apparaissant aux basses et barytons 2 sous la forme d'une extension mélodique :

- le mi 8 sert de note pivot autour duquel s'articulent les chromatismes sol 8 - sol # et do - do # :